Imprimer
Catégorie parente: Notre équipe
Catégorie : Conseil communal

Permis unique Wierde Eoliennes

Le cdH soutient le plan climat-Energie depuis son adoption en 2015. Il s’agit, pour notre groupe, d’une conviction profonde, d’un engagement clair en faveur de modes de consommation plus respectueux de l’environnement, de choix alternatifs d’énergies et de mesures limitant le réchauffement climatique.

En tant que capitale de la Wallonie, nous estimons que Namur doit jouer un rôle spécifique, d’exemplarité.

Le groupe cdH apprécie que le plan climat-Energie ait prévu que tout projet éolien développé sur le territoire namurois doive venir au Conseil communal, que les conseillers et conseillères soient invités à émettre leurs remarques et propositions.

Le cdH s’est aussi toujours dit favorable au « petit éolien » le long des autoroutes.

Mais revenons au cas précis du permis unique à Wierde. Une enquête publique est en cours. Un dossier étoffé est consultable sur le site de la Ville. Une étude d’incidences a été réalisée. Une réunion conjointe des commissions communales de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme s’est tenue le 2 décembre dernier. Ces différentes initiatives ont permis de fournir des réponses à un certain nombre d’inquiétude, d’objections et d’interrogations relatives, par exemple, à la migration des oiseaux, l’exploitation des minéraux rares et la face cachée des énergies vertes, pour reprendre le titre d’une émission de télé, etc.

Le groupe cdH pense toutefois que la réflexion doit se poursuivre. Il espère que les débats d’aujourd’hui inciteront encore davantage de citoyens et citoyennes à s’exprimer dans le cadre de l’enquête publique. En effet, si tous les Namurois et Namuroises sont censées avoir reçu un avis relatif à l’enquête publique, force est de constater que ce simple A4, fort peu voyant, n’est pas parvenu ou a « échappé » à un certain nombre d’entre eux. Nous le regrettons et nous comptons sur la médiatisation de ce Conseil mais aussi sur la presse pour relayer l’information.

Par ailleurs, le groupe cdH n’est pas insensible aux inquiétudes légitimes du voisinage qui doivent être entendues. A Wierde, nous sommes dans des paysages et à proximité d’un patrimoine qui mériteraient d’être classés, parmi les plus beaux de Namur.

L’électricité fournie par ces deux éoliennes, qui correspond, selon l’étude d’incidentes, à la consommation de quelque 2700 foyers, ce qui reste modeste notamment par rapport à l’industrie que l’on sait extrêmement énergétivore, ne constitue-t-elle pas un bénéfice fort limité sur le plan environnemental par rapport à l’importance des dégâts paysagers occasionnés, par exemple ?

Le groupe cdH souhaite vivement que d’autres pistes soient approfondies parallèlement : il se réjouit que la Ville ait soutenu et continue à soutenir des initiatives d’éolien citoyen comme à Temploux. Il défend aussi l’idée d’un développement accru du photovoltaïque et de l’énergie hydraulique, en lien avec les cours d’eaux qui traversent la ville. Sans oublier la sensibilisation à l’utilisation rationnelle et les économies d’énergie.

Pour gagner le pari vert, le déploiement des « énergies douces » doit, pour le cdH, se développer en cohérence avec la physionomie de la Ville et en adhésion avec nos citoyens et citoyennes.

Dorothée Klein